Accueil > Au fil de la saison > La Tramassel

La Tramassel

mardi 11 février 2014, par Annie Guilloteau

Une petite note pour vous faire partager notre première expérience de course sur neige.... C’était dans les Pyrénées, très exactement au Hautacam. Nous étions 3 à avoir accepté la proposition de Marianne Belloc qui voulait s’essayer sur ce terrain depuis déjà longtemps : Laurent et Véronique Pelé, et moi même.

Lors de la préparation de nos sacs, nous avions quelques hésitations sur l’équipement : quelles chaussures pour éviter les glissades ? Quelle tenues pour ne pas avoir trop froid ? Nous avions finalement opté pour nos collants les plus chauds, des manches longues et un coupe-vent, ainsi que bonnet, tour de cou, gants et nos chaussures de trail rendue hermétique à la neige par des guêtres. La course était prévue sur les pistes de skis de fond, damées juste avant notre passage. La météo était avec nous : pas besoin de chaines pour la voiture, mais suffisamment de neige sur la piste. Prudentes, Véronique et moi, nous étions engagées sur la distance la plus courte de 9 km, tandis que les téméraires Marianne et Laurent avaient opté pour le 18 km.
Les premières minutes de la course, sur un faux-plat assez long, ont mis en évidence notre trop courte acclimatation à l’altitude.... Puis, petit à petit, chacun est entré dans sa course, dans son rythme, pour arriver sans encombre sur la dernière partie du parcours un peu plus technique : une descente dans la neige fraîche, sur un sentier non damé : attention aux trous laissés par les concurrents précédents dans la poudreuse épaisse, comme autant de possibilité de chuter... Le classement Herbaugiens nous donne la famille Pelé gagnante sur les deux courses. Véro, dopée par un doliprane pour surmonter un état grippal termine les 9 km en 1h10, je la suis en 1h17. Laurent boucle les 18 km en 2h04, et Marianne en 2h15 ravie de l’expérience.

Les remarques d’après-course :

- la météo était avec nous, le temps était idéal, mais la même course un autre jour pourrait s’avérer totalement différente, voire beaucoup plus difficile en cas de grand froid, vent, brouillard ou glace sur le parcours.

- Il existe des espèces de chaines, à fixer sur les chaussures (yaktrax) dont on a vu des exemplaires chez quelques coureurs qui pourraient s’avérer très pratiques pour des conditions climatiques plus difficiles (glace).

- Pour être au top niveau condition physique, prévoir une période d’acclimatation d’une semaine...

Le site organisateur

78 visites pour cet article.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0