Accueil > Au fil de la saison > Victoire d’Alain Renaux au marathon de la Rochelle

Victoire d’Alain Renaux au marathon de la Rochelle

lundi 25 novembre 2013, par Jean-Luc Favreau

Mais quand va-t-il s’arrêter ? C’est ce que l’on est en droit de se demander lorsque l’on regarde les performances d’Alain Renaux tout au long de cette année 2013. Du 10 km au 100 km en passant par le semi, il a amélioré tous ses chronos. Dimanche lors du marathon de la Rochelle il est parvenu à améliorer son très bon chrono de l’année passée avec un temps de 2 heures 38 minutes et 42 seconde et surtout la victoire en catégorie V2.

Retour rapide sur la course. Au départ à 9 heures, les conditions météo étaient plutôt favorables avec un temps frais mais sans vent, l’ennemi du marathonien. Peu après le départ, Alain parvient à accrocher un petit groupe. L’objectif de ces coureurs se situe autour de 2 heures 35, objectif qu’Alain estime ambitieux mais il préfère essayer de s’accrocher plutôt que de se retrouver isolé. Fort de son expérience, après le 25 ème kilomètre, il préfère se laisser décrocher avant d’exploser totalement. La redoutée traversée du port des Minimes lors de la deuxième boucle se passe plutôt bien pour Alain. Mais au 40 ème kilomètre, le vent fait son apparition. Les derniers kilomètres sont compliqués pour Alain qui parvient à améliorer son record personnel. La victoire en catégorie V2 constituera une très agréable surprise car tout au long de la course Alain ne disposait d’aucune information sur sa position par rapport aux autres concurrents de cette classe d’âge.

Un autre herbaugien était également du déplacement en la personne de Ronan Leost qui reprenait contact avec les formats "courts" après la Transgaule. Cette traversée de la France en courant ne lui a pas laissé trop de séquelles puisqu’il termine son marathon en 3 heures 14 minutes en 25 seconde alors qu’il partait sans ambition particulière si ce n’est celle de terminer la course.

Voir en ligne : http://www.marathondelarochelle.com/

122 visites pour cet article.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0