Accueil > Au fil de la saison > Les grenouilles n’aiment pas les embruns

Les grenouilles n’aiment pas les embruns

13 ème édition du marathon de Vannes

lundi 22 octobre 2012, par Jean-Luc Favreau

JPEG - 225.6 ko
Vannes

A Vannes on aime la course à pied et on ne compte plus les épreuves de renom qui ont pour cadre la cité des Vénètes : Auray-Vannes, Tour du Golfe, La Vannetaise...et bien sûr le marathon des embruns.

Une petite délégation de coureurs de l’Herbauges participait à cette 13ème édition. Organisation au top, conditions météo clémentes ; tout semblait réunit pour réaliser de belles performances. Hélas, la course à pied n’est pas une science exact et les performances réalisées ne sont pas vraiment celles rêvées par les athlètes.

Cyrille Boué souhaitait renouer avec la barre mythique des trois heures, après un tour de circuit derrière les meneurs d’allure il dut se rendre à l’évidence : il ne pouvait suivre la cadence et préféra donc en rester là. Johanne Favreau se contenta également d’un tour car ressentant une gêne au niveau des adducteurs elle a fait le choix de ne pas insister pour ne pas risquer la blessure.

La blessure, Alain Renaux l’a connu avant même de prendre le départ du duo de l’Hermine en compagnie de Philippe Favreau. C’est donc Philippe Doineau qui le remplaçait Dimanche. Les deux relayeurs sont parvenus à boucler leur marathon en 2 heures 59 et prennent la 18 ème place au général.

Yohann Le Magueresse participait à son premier marathon ce dimanche à Vannes. Rassuré par ses récents bons chronos, il partait avec le souhait de bien figurer au classement. Le mur du 35 ème est venu lui rappeler que le marathon est une course à part où rien n’est gagné par avance. Il termine toutefois son marathon en moins de trois heures, score qu’il parviendra à améliorer sans problème lors de sa prochaine sortie sur la distance.

Quant à votre rédacteur, parti comme Cyrille pour passer sous la barre des trois heures, il a très vite compris que la forme du jour ne permettrait pas d’atteindre l’objectif. Je termine en 3 heures 11 minutes, bien fatigué. Le chiffre 13 ne nous aura pas porté chance, vivement la 14 ème édition.

64 visites pour cet article.
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0